EBITDA

Solvay prévoit une croissance de son EBITDA sous-jacent qualifiée de « mid-single digit ». La demande devrait rester robuste. La dynamique d’excellence opérationnelle devrait se poursuivre dans un environnement de hausse du coût des matières premières.

  • Advanced Materials : la plupart des marchés devrait contribuer à la croissance du segment, et notamment l’aéronautique, l’automobile, les biens de consommation et la santé, ainsi que l’électronique.
  • Advanced Formulations : les marchés de l’agrochimie, des revêtements et de l’exploitation minière devraient progresser, la conjoncture sur le marché du pétrole et du gaz devrait être plus favorable.
  • Performance Chemicals : le segment devrait rester stable ou progresser légèrement. Les mesures d’’excellence opérationnelle et la croissance des capacités de production dans Peroxides devraient compenser les conditions défavorables attendues sur le marché du carbonate de soude.
  • Functional Polymers : Le segment devrait rester stable en gardant la croissance réalisée en 2016.
  • Corporate & Business Services : la mise en œuvre de mesures d’excellence devrait compenser les effets de l’inflation.

Les perspectives d’EBITDA sont basées sur un périmètre et des taux de change constants (1)Solvay est exposée aux fluctuations des taux de change. La principale exposition est vis-à-vis du dollar américain, du yuan chinois, du baht thaïlandais, du réal brésilien, du rouble russe, du yen japonais et du won coréen. La sensibilité de l'EBITDA au dollar américain est d'environ 120 millions d'euros pour - 0,10 dollar américain par euro, avec 60 % d’impact lié à la conversion et à 40 % lié à la transaction. La sensibilité de la dette nette au dollar américain est d'environ -200 millions d’euros pour -0,10 dollar américain..

Les charges d’amortissement et de dépréciation sous-jacentes devraient s’établir autour de -750 millions d’euros, hors charges d’amortissement de l'Allocation du Prix d'Acquisition (PPA) pour environ -290 millions d’euros.

Charges financières et impôts

  • Les charges financières nettes sous-jacentes devraient atteindre -425 millions d’euros, hors variations des taux de change.
    • Le coût d’emprunt sous-jacent net devrait se situer autour de -230 millions d’euros.
    • Les coupons des obligations hybrides perpétuelles devraient atteindre -112 millions d’euros.
    • Les coûts d’actualisation récurrents, qui de par leur nature n’ont aucune incidence sur la trésorerie, devraient atteindre -80 millions d’euros, dont les trois quarts liés aux retraites et un quart aux obligations environnementales (HSE).
  • Le taux d’imposition sous-jacent devrait rester de l’ordre de 30 %.

Cash flow

  • Le free cash flow excluant les activités cédées et en cours de cession devrait dépasser 800 millions d'euros en 2017, contre 736 millions d’euros en 2016, grâce à la hausse de l’EBITDA et à la baisse des dépenses d’investissement.
  • Les dépenses d’investissement excluant les activités cédées et en cours de cession devraient continuer de baisser pour s’établir à environ -800 millions d’euros.
  • La sortie nette de trésorerie liée aux retraites est estimée à -210 millions d’euros.

(1) Solvay est exposée aux fluctuations des taux de change. La principale exposition est vis-à-vis du dollar américain, du yuan chinois, du baht thaïlandais, du réal brésilien, du rouble russe, du yen japonais et du won coréen. La sensibilité de l'EBITDA au dollar américain est d'environ 120 millions d'euros pour - 0,10 dollar américain par euro, avec 60 % d’impact lié à la conversion et à 40 % lié à la transaction. La sensibilité de la dette nette au dollar américain est d'environ -200 millions d’euros pour -0,10 dollar américain.