Lorem ipsum dolor sit amet (logo)

Solvay s'est engagée à améliorer la qualité de l'air au niveau local et régional, en étroite collaboration avec les acteurs locaux et conformément aux meilleures pratiques du secteur. Dans le cadre de son plan environnemental, Solvay se concentre sur les polluants suivants : oxydes d'azote (NOx), oxydes de soufre (SOx), et composés organiques volatils non méthaniques (NMVOC).

  • Oxydes d'azote : somme des émissions d'oxyde d'azote (NO et NO2, exprimées comme NO2) à l'exclusion du N2O. Les émissions d'oxyde d'azote résultent principalement de la combustion des combustibles fossiles tels que gaz naturel etc. L'oxyde nitreux (N2O) contribue au réchauffement global mais n'a pas l'impact d'acidification du NO et du NO2 ;
  • Oxyde de soufre : les émissions d'oxyde de soufre (SO2) sont principalement générées par la combustion d'anthracite ou de charbon ;
  • Composés organiques volatils non méthaniques (NMVOC) : Les composés organiques volatils (VOC) ont un point d’ébullition inférieur ou égal à 250°C (Directive européenne 1999/13/CE relative aux solvants). Les NMVOC sont des VOC non méthaniques. Les émissions de méthane de l'activité minière de Solvay sur son site de Green River (Wyoming, USA) ne sont donc pas incluses. Leur impact est intégré dans l'indicateur d'émissions de GES.
Émissions absolues air

En tonnes

 

2016

 

2015

 

2014

Oxydes d'azote – NOx

 

11 098

 

12 210

 

12 679

Oxydes de soufre – SOx

 

5 395

 

6 563

 

6 620

Composés organiques volatiles non méthaniques – NMVOC

 

4 968

 

6 781

 

7 158

Les améliorations dans le domaine de l’oxyde d’azote sont le fait, entre autres :

  • sur le site de Devnya – Deven en Bulgarie (-291 tonnes métriques) : d’une baisse de l’exploitation des plus anciennes « chaudières à grille » et d’une augmentation du facteur de diffusion de la chaudière CFBB (Circulating Fluidized Bed Boiler) équipée d’un système SNCR (Selective Non-Catalytic Reduction) à injection d’ammoniaque
  • sur le site de Torrelavega en Espagne (-270 tonnes métriques) : du remplacement de la turbine à gaz de l’installation de cogénération
  • sur le site de Rheinberg en Allemagne (-127 tonnes métriques) : de la sélection d’un charbon de meilleure qualité et de l’optimisation du processus SNCR.

Les améliorations pour l’oxyde de soufre sont le résultat :

  • sur le site de Tavaux en France (-717 tonnes métriques) : d’une consommation de charbon diminuée de moitié en raison de problèmes techniques sur les chaudières et de l’installation d’une unité DeSOx (désulfuration) en novembre 2016. 
  • sur le site de Rheinberg en Allemagne (-218 tonnes métriques) : de l’exploitation de la chaudière avec un charbon à faible teneur en soufre et de l’optimisation du processus DeSOx.

Les améliorations pour les NMVOC sont le résultat :

  • la majorité de la réduction sur cet indicateur (-1 181 tonnes métriques) est due à la sortie d’Acetow du périmètre de consolidation
  • sur le site de Zhangjiagang Feixiang en Chine (-262 tonnes métriques) : de la réduction des émissions de chlorure de méthyle en raison de la mise en service d’une unité de cryo-condensation en août 2016. 

Objectifs de Solvay :

2020

-50 %

des émissions d’oxydes d'azote

2020

-50 %

des émissions d’oxyde de souffre

2020

-40 %

des émissions de NMVOC

Base 2015

Intensité d’émissions air

En kg par € EBITDA

 

2016

 

2015

 

2014

NOx

 

0,0058

 

0,0063

 

0,0071

SOx

 

0,0028

 

0,0034

 

0,0037

NMVOC

 

0,0026

 

0,0035

 

0,0040

Les réalisations de Solvay en 2016 en matière d’émissions de NOx et de NMVOC sont meilleures que prévues, tandis qu’un léger retard est accusé pour les émissions de SO2.